Conférences curieuses

J’interviens sporadiquement comme conférencier autour de thèmes liés de près à la curiologie. La plupart de ces interventions ont été conçues pour s’articuler avec des activités complémentaires de médiation. Depuis octobre 2016, quelques conférences ciblées sont proposées en partenariat avec la plateforme We need your brain.

Pour ce qui concerne les formations, vous pouvez fureter .

Conférences hors partenariats

  • Curiologie céleste

    Création 2009. Description en cours.

  • Mythologies de l’inaccessible

    Création 2010. Description en cours.

  • C’est vrai, je l’ai lu dans le journal ! (1) Une méthode pour réduire le risque de se tromper

    Création 2017. Durée : 1h00. Conférence de présentation du livre Santé, science, doit-on tout gober ? centrée sur les chapitres 1 à 8, qui détaillent les enjeux et les limites de la démarche scientifique. L’intervention explore notamment la question de l’origine des informations à connotation scientifique qui parviennent jusqu’à nous.

  • C’est vrai, je l’ai lu dans le journal ! (2) L’art de relayer l’information n’importe comment

    Création 2018. Durée : 1h00. Conférence autour du livre Santé, science, doit-on tout gober ? centrée sur les chapitres 9 à 13. L’intervention interroge les causes des distorsions subies par une information à connotation scientifique. Intervention destinée à un public déjà familiarisé avec la nature de la méthode scientifique.

🏦

wnyblogoConférences en partenariat avec We need your brain.
Public : auditeurs des entreprises, centres de recherches, enseignement supérieur.

  • Désinformation, ou mésinformation ?

    Une portion grandissante du public se méfie de l’information qu’elle reçoit, persuadée que des manipulations sont couramment opérées à la source, de façon volontaire, pour le « désinformer ». Il conviendrait de sensibiliser ce public à une autre notion, celle de mésinformation – qui désigne « le processus par lequel s’élabore et se diffuse une information distordue ou incomplète, du fait du manque de vigilance, d’un excès de confiance, de l’indolence, du manque de méthode, de l’ensemble des maillons de la chaîne d’information ». Mais comment repérer (et éviter !) les situations de mésinformation ?

  • Vulgarisation : que peut-on espérer transmettre dans un format court ?

    Comment captiver le public sans le tromper ? Quel niveau de vulgarisation adopter ? Que mémorise-t-il réellement des interventions d’un vulgarisateur ? En revenant sur les recherches sur les attentes des publics captifs à l’égard de la médiation scientifique, nous détaillerons quelques-unes des stratégies les plus efficaces pour concevoir un message percutant, qui laisse la trace attendue dans les esprits.