1er avril 2021, seconde Fête de l’Esprit Critique ! « L’esprit critique sort de la bouche des enfants »

Le 1er avril, tout le monde (excepté ceux qui ont oublié la date…) garde à l’esprit que les informations qui lui parviennent pourraient être erronées… « poissons d’avril » oblige ! Cet état de vigilance critique, destiné à ne pas être la victime d’un poisseux poisson, pourquoi ne pas le prolonger les 364 autres jours de l’année (365 pour les années bissextiles, 366 pour les années trissextiles) ?

Depuis des années, divers promoteurs et vulgarisateurs de l’esprit critique s’amusent à dire que ce 1er avril est la « Journée Mondiale de l’Esprit Critique ». Ce jour où tout le monde est (au moins un peu) sceptique face aux propos tenus dans les médias, par crainte des canulars inventés par des rédacteurs facétieux… ou relayés par leurs victimes !

Citoyennes, citoyens, curieuses, curieux, esprits espiègles, scientifiques, vulgarisatrices et vulgarisateurs… vous êtes tous conviés à participer à cette seconde édition de l’évènement ! Nous aimerions qu’année après année, cette fête devienne une vraie fête (et pourquoi pas, soyons fous, une journée internationale) !

La fête de l’esprit est totalement participative, et son succès ne dépend que de votre bonne volonté. Comment participer ? Soyez avant tout libre de fêter l’esprit critique à votre manière ! Mais nous avons aussi quelques idées à vous suggérer…

 

La thématique proposée pour cette seconde édition

« Quand l’esprit critique sort de la bouche des enfants » !

Il s’agit de relater, sous une forme libre (une série de tweets, un billet de blog, une BD, une vidéo, ou tout autre support de votre choix), une anecdote au cours de laquelle vous vous êtes pris une (plus ou moins grande) leçon d’esprit critique de la part d’un enfant. Face à nos raisonnements fallacieux, à
nos fakes news, à la maison, à l’école ou encore en soirée, les plus jeunes peuvent en effet nous remettre à notre place ce qui montre une fois encore que l’esprit critique est accessible à tous… Et que la sagacité n’attend pas le nombre des années !

Les objectifs sont pour cette deuxième édition :

  • Comme l’an passé : faire savoir qu’on est en fête ! Faites entendre votre voix ! Profitez de l’évènement pour promouvoir cette notion auprès du grand public et faire connaître vos différentes activités. Parviendrez-vous à faire passer #FECritique2021 au-dessus de #Covid19 dans les tendances du jour ?
  • Publiez ! Que ce soit un texte, une vidéo, sur votre page Facebook, votre compte Twitter, votre chaîne YouTube, votre compte Instagram, votre blog… Annoncez cette Fête de l’Esprit Critique, et faites savoir que vous y prenez part !
  • N’hésitez pas à relayer l’emblème officiel de cet évènement, les slogans associés (« L’esprit critique est notre avenir ! Ne l’économisons pas ! » et « Quand l’esprit critique sort de la bouche des enfants… ») et à utiliser le hashtag #FECritique2021

Le message essentiel de cet évènement (nous vous encourageons à le cuisiner « à votre sauce »), est celui formulé en introduction de ce billet : cette vigilance dont vous faites preuve ce 1er avril afin ne pas être piégé par les « poissons » des journalistes ou de votre belle-sœur… pourquoi ne pas en faire usage tout le reste l’année ? C’est un peu ça, l’esprit critique !

Faites de cette deuxième Fête de l’Esprit Critique un succès. En attendant le 32 mars de l’année prochaine !

Avertissement

Tout le monde est libre de participer à cette fête de l’esprit critique : nous la souhaitons participative et foisonnante. Nous vous invitons cependant à exercer votre esprit critique… envers ceux qui se réclameront de l’initiative, et des contenus qu’ils proposeront.

La fête de l’esprit critique n’est pas la fête du « doute compulsif »; et l’esprit critique, tel que le défendent les initiateurs de l’évènement, renvoie à une démarche intellectuelle basée sur l’examen rigoureux des faits et allégations, à l’aune (notamment) des méthodes et des connaissances scientifiques. Des consensus patiemment établis ne peuvent être renversés au nom d’un simple « caprice du doute », motivé par le goût de la contradiction… ou des intentions moins avouables encore.

Des affirmations extraordinaires nécessitent d’être appuyées par des preuves plus qu’ordinaires ; de même, pour faire contrepoids à des théories scientifiques, il faudrait apporter des arguments au moins aussi solides et nombreux que ceux déjà accumulés par la communauté des chercheurs.

Méfiez-vous de ceux qui prétendent « challenger votre esprit critique » tout en étant (ouvertement ou plus insidieusement…) dans la négation des consensus et des méthodes scientifiques.

Sur ce… amusez-vous bien !

Florian (@curiolog) & Marc D. (SitP Paris)

 

L’emblème officiel de la #FêteEspritCritique, actualisé pour cette seconde édition, est une création de TONY aka CHICK.

Contacts :

Les organisateurs déclinent toute responsabilité quant à l’usage détourné qui pourrait être fait du nom « Fête de l’Esprit Critique », du slogan de l’évènement et des logos associés.

Laisser un commentaire